lundi 27 avril 2009

Psychologie du singe

J'avais envie de rire ce soir et je suis allée relire mes archives et c'est avec un nombrilisme assumé que j'ai constaté à quel point j'étais drôle ahaha.

Je m'aime bien grâce à mon blog et ça m'aide à me supporter surtout en ce moment où je me déteste pas mal.

Pas physiquement, ce serait trop facile, je suis bien la seule personne de mon entourage que je ne suis pas obligée de voir.

Non, c'est psychologiquement que ça cloche.

Je crois que parfois je m'emmerde avec les gens et donc pour combler cet ennui dans une situation où dessiner est impoli, je parle, ce qui a souvent pour effet de mettre mal à l'aise ceux qui ne comprennent pas mon humour ou qui interprètent mon attitude comme de la suffisance ou de la prétention.

Bien sûr, voyant bien que les gens n'adhèrent pas à mon comportement, je m'enfonce encore plus dans une attitude qui ne me ressemble pas et qui ne me divertit même pas.

J'atteins alors le point culminant du mal-être collectif qui se solde par de longs moments où je m'en veux et où je me trouve nulle, jusqu'à ce que je me réconcilie avec moi-même en dessinant ou en racontant des trucs drôles.

Le problème est que je prends moins le temps de me recentrer sur la seule petite partie que j'aime chez moi et que j'exprime ici.

Enfin, "que je prenais", car notre efficacité dans la vie et sur tous les plans est strictement subordonnée à notre équilibre et à notre bonheur.

Le mien passe par des dessins moches sur un espace virtuel ... C'est mieux que des drogues sous ordonnance ou de l'alcool non ?

COMMENT ÇA, Y'EN A QUI DOUTENT ? :D

mardi 21 avril 2009

Opération Bonnasse 2009 enclenched !

Ça va, c'était chouette ces semaines à manger comme un cochon ?

Les croissants le week-end, les pains fromage à 18h30, les desserts hyper gras de la cantine ?
Les plats en sauce, les patates luisantes de graisse, les snickers glacés ?

T'as pas l'impression d'avoir une brioche autour du nombril et même, comble de l'horreur, le haut des cuisses qui se frôlent quand tu marches ??

Il serait peut-être temps que tu te prennes en main, ma vieille ?

Pour te motiver, je déclare ouverte la chasse au gras, la traque du bourrelet et la pêche au sucre.

Bien évidemment, tout ceci n'a de sens que si tu fais au moins 10 mn de gym tous les matins tout en buvant un bon bol de thé vert minceur.

Allez hop, le décompte est lancé, tu as 2 mois pour perdre3 kg !!!!!

dimanche 8 mars 2009

8 mars : Journée Internationale du Bonnard

Comme chaque année, tradition oblige, Bonneambianceland fête, le 8 mars, les bonnards qui peuplent notre vaste monde.

Ayons une pensée pour ce cher Johnny :

que cette fourbette de Vanessa nous a volé.

Ou encore :

Houlala, ils sont méchants, ils sont tatoués, ça donne envie de s'encanailler, dis donc. J'ai pris aussi une photo avec un moche à cheveux longs derrière, je connais des nanas qui aiment même si elles vont nier (n'est-ce pas, Clot).

Le plus mimi, c'est quand même lui :

Il sourit jamais, il veut faire le gros dur mais, en vrai, je le soupçonne de ne pas avoir de dents de devant (le premier qui dit qu'il est homo, je bannis son IP sur 12 générations.)

Je ne peux pas finir ce stupide et traditionnel événement sans Justin :

Pour les gros jaloux qui critiquent, c'est justement parce qu'il a une tête un peu bizarre (et un déhanché de guedin) qu'il est aussi sexy...

Et lui, au moins, il a des dents (fausses mais bien réelles)

Edit :

mercredi 31 décembre 2008

La femme sans qualités

Ces temps-ci, je lis l'homme sans qualités de Musil.

Je n'en suis qu'au début mais, déjà, j'adore la manière qu'a le personnage principal de décomposer intellectuellement, un à un, les champs du possible, avec une productivité réelle proche du néant.

C'est rassurant de se sentir moins seul dans ses névroses, un peu comme ce petit morceau d'âme qu'on se trouve en commun avec les gens qui deviennent des amis.

Ces rencontres, littéraires ou humaines, sont autant de petits miroirs éparpillés où chercher un peu de son propre reflet.

Être beau est finalement assez accessoire, exister, c'est déjà pas mal ...

Et c'est la raison pour laquelle je vais m'empiffrer encore aujourd'hui sans vergogne pour fêter sans honte mon putain d'anniversaire qui me déprime un peu plus chaque année :D

jeudi 25 décembre 2008

Vive le vent dans ta gueule

Pendant longtemps, je me suis demandé comment les gens faisaient pour trouver le temps de faire le ménage.

S'il me prend le coup de folie de nettoyer à fond, par exemple la salle de bain, il est hors de question que quelqu'un l'utilise par la suite. La salle de bain devient une sorte de musée, que l'on visite mais sans rien toucher.

Au bout d'un moment, c'est pénible de sentir mauvais mais au moins, c'est propre. (ou alors, il faut suivre le célèbre conseil des nuls et aller chier (et se laver) chez les voisins.)

Les gens, eux, nettoient tous les jours ou presque dans un éternel recommencement, ce qui me rend très admirative.

Si je raconte tout ça, c'est pour dire que je n'ai pas le temps de dessiner non plus. C'est sûrement une affaire d'organisation : un rien me dépasse.

Il me faut le temps de m'ennuyer, le temps de rigoler, le temps de me motiver, le temps de me décider, le temps de sortir tout le bordel, le temps de retrouver mes affaires, le temps de regarder le plafond, le temps de dessiner, le temps de me dire que ce que je produis mérite d'être vu, le temps de scanner et le temps de mettre en ligne.

Tous ces temps mis bout à bout prennent beaucoup de temps, dont le temps de penser à tout ce temps perdu à y penser.

Mes bonnes résolutions seront donc de perdre moins de temps à essayer d'en gagner plus, de gagner du temps en perdant moins mon temps en considérations imbéciles sur le temps qui passe et, surtout, de prendre enfin du temps pour moi et donc pour mon blog.

Ceci étant dit, il est temps pour moi de vous souhaiter :

UN JOYEUX NOËL §§§

dimanche 7 décembre 2008

MC Sboutik

Je fais parfois des infidélités à "Point Route" pour regarder M6 Boutique.

Haaaaaaaaaaaaaa M6 Boutiiiiique ...

Pour les malheureux qui ne connaissent pas, M6 Boutique est une émission de démonstration de bonheur payable en plusieurs fois avec frais de dossier.

On y voit de jeunes filles superbes se frotter le visage avec des disques à épiler, s'enrober de plastique de sudation pour passer l'aspirateur et déguster en roulant des yeux de plaisir de délicieuses préparations hypocaloriques avec des petits trucs verts qui flottent dessus..

Il y a aussi, pour contraster, en noir et blanc, des grosses pleines de cellulite qui peinent à se tartiner de la crème fraîche sur les cuisses ! Ahah les connes ! Alors qu'il suffit de porter, 30 mn par jour, les sandales dont le talon est plus bas que la pointe des pieds ! Y'en a qui font vraiment exprès d'être grosses, merde !

De temps en temps, pour vanter les mérites d'une machine révolutionnaire qui fait sourire de joie tous ses heureux utilisateurs, un pervers polymorphe se fend d'une animation 3D aux formes généreuses. La bombasse virtuelle s'active alors sur la machine et ses muscles se teintent de rouge dans l'effort.

C'est à ce moment-là généralement que j'ai envie d'acheter (ou plutôt, que j'ai envie d'y croire).

C'est un peu comme le Prince Charmant, le Père Noël ou encore Justin Timberlake : le nouvel opium du peuple disponible sans ordonnance.

Du changement sous les poils

On ne dirait pas mais je suis passée à Dotclear 2... C'est fou comme un dimanche ensoleillé peut vous révolutionner la vie en profondeur.

Je suis toute bouleversée :o

D'autres évolutions sont prévues cette semaine, si WonderFlemmarde ne s'empare pas encore de mon corps pour m'entraîner dans les affres de la glace au spéculos devant TF1 :(

Edit : Bon en fait ça merdoie pas mal, c'est nul le changement !

mercredi 3 décembre 2008

Allez, on se motive !

J'ai compris un truc : travailler, ça prend du temps et ça bouffe le cerveau !

Parallèlement, ça fait du bien quand même...

En fait, le travail, c'est le masochisme à la portée du plus grand nombre.

samedi 22 novembre 2008

Des nouvelles

Je me suis bloqué le dos encore une fois mais cette fois-ci, j'ai l'explication.

Je vis avec une brique de stress au dessus du nombril (heureusement, elle ne m'empêche pas de rentrer dans du 38 \o/)

C'est une sombre histoire de système sympathique qui fait n'importe quoi.

Ce qui est drôle, c'est que ça entraine un blocage musculaire généralisé, enfin, en cas de crise aigüe.

A part ce moment récent de franche rigolade, je m'éclate dans mon travail, je réfléchis pas mal et je me dessine des blagues avec mes chats que je n'ai ni le courage ni le temps de mettre en ligne.

Et là, j'en arrive à la grande question : est-ce vraiment utile de tenir ce blog ?

mercredi 5 novembre 2008

Algovie

# include <bonnasse.h>
# include <fatigue.h>

int main()

{

int syph;

do {

Auto();

Boulot();

Dodo();

syph ++;

}

while (syph!=age_death);

return 0;

}

(A part ça, un vrai post ce soir si tout va bien)

vendredi 10 octobre 2008

La vie est une question d'offre et de demande.

Parfois, vraiment, je ne comprends pas le monde qui m'entoure. C'est très troublant, un peu comme le fait que personne ne remarque que Christophe Maé (le type qui ressemble à un méchant singe avec le nez bouché) chante toujours la même chanson. Seul le rythme varie un peu et encore ... Et non, ça se vend, il y a des gens qui aiment donc ça doit être bien. Troublant.

Plus grave : quand on achète un paquet de cigarettes (c'est mal !), il y a un mec qui meurt en photo dessus, ok.

Quand on achète une barre chocolatée (avec du biscuit et du caramel dessus) enrobée de chocolat (c'est mal !), il y a inscrit, sur l'emballage, le nombre de calories. Dans la pub, on lit une invitation à aller sur un site sur lequel je ne suis jamais allée (je le réalise à l'instant, je dois faire un blocage comme pour le film Titanic que je n'ai jamais vu, par principe).

Bref, quand on agit mal pour notre santé, on nous le signale, de gré ou de force.

C'est un peu infantilisant, ça sert certainement les intérêts de ceux qui ne veulent pas qu'on soit malade parce que ça coûte cher, mais l'information a le mérite d'exister. Je persiste à penser qu'on ne perd jamais à être tenu au courant des conséquences éventuelles de ses actes.

En revanche, quand on signe pour un crédit, il y a beaucoup d'informations qui sont données, à un tel point d'ailleurs que la plus importante n'apparaît pas, dans l'indifférence générale.

Vous avez, en vrac, de mémoire, la somme que vous voulez emprunter, les mensualités, le taux annuel que vous propose votre banque/organisme de crédit, le montant des frais de dossier (c'est très cher, un dossier en carton avec votre nom dessus), le TEG (taux effectif global, un truc pour comparer les offres) et le coût total du crédit, qui varie avec sa durée.

A aucun moment, la somme réelle payée ou le pourcentage réel apparaissent.

Certes, on peut aisément calculer tout cela, à condition d'être un petit peu éclairé mais est-ce vraiment le cas des pauvres gens qui souscrivent à des crédits aux taux usuriers ?

Si l'on inscrivait au dessus de la signature, que la télévision écran plat qui vaut 1000 euros en magasin, va être payée 1600 euros au final, à la fin du crédit, soit 60 % plus cher que si les fonds nécessaires avaient été disponibles sur le moment, peut-être que moins de gens signeraient, et se diraient que finalement, une télévision n'est peut-être pas essentielle à leur survie du moment.

Moins on a d'argent et plus on paye cher. Mais pour le coup, pas d'images de mecs surendettés suicidaires ou de site internet economiseravantdacheter.fr.

Edit : nouveau sondage, exprès pour ma copine clot, en espérant qu'elle digère bien son ptit déj^^

(Question : A quel grand artiste fais-je référence pour les 2 premières propositions?)

mardi 7 octobre 2008

Les rêves des autres

J'ai une passion secrète dans la vie : donner du pain aux canards.

Quand je dis canards, je parle au sens large, j'inclus les foulques macroules, les poules d'eau, les cygnes et les oies sauvages (et tous les autres oiseaux susceptibles d'aimer manger du pain).

Depuis toute petite, cette activité est synonyme de bien-être, de joie et de partage.

J'adore les voir se précipiter, fendre l'eau courageusement et généralement, je choisis du pain aux céréales car ils préfèrent (je vois bien la différence avec le bête pain blanc).

Une fois, j'ai même acheté des biscottes aux céréales exprès pour eux.

Je m'arrange pour en donner à tous, même aux timides sur le côté pendant que les gros cygnes, sur le devant, font des bruits bizarres, en me fixant avec leurs petits yeux noirs.

J'aime tellement ça que je vois toujours d'un mauvais œil le jeune animal stupide et humain qui vient renifler bruyamment dans mon sillage car IL EST HORS DE QUESTION QUE JE LUI DONNE UN MORCEAU, VOUS COMPRENEZ ?

Bordel à cul, pour une fois que je ne pense qu'à moi et rien qu'à moi, voilà t'y pas que je culpabilise pour un morveux dont les parents ont égoïstement mangé tout le pain de la semaine !

Bref, la raison pour laquelle je dévoile aujourd'hui mon intimité palmipède est qu'en fait, à bien y réfléchir, si tout le monde avait la même passion, les étangs et lacs seraient recouverts de pain moisi.

La macération engendrerait un véritable déséquilibre gazeux et l'écosystème serait bouleversé. Cette intention noble, ce moment de poésie deviendrait interdit, dangereux, anticitoyen ...

Les passions ne sont pas faites pour être partagées.

lundi 15 septembre 2008

Je sors du placard

Je me rends compte que je suis très différente suivant les gens avec lesquels je suis. Comme une sorte de caméléon, je m'adapte à la personne.

Je me demande même si je n'apprécie pas les gens en fonction de ce qu'ils font apparaitre comme syph en face d'eux ...

Si je gratte le vernis d'une bonnassitude toute féminine, je crois que ma vraie nature est d'être un shemale :o

Voilà, c'est dit.

jeudi 11 septembre 2008

Election du Bonneambiancelandais le plus malin !

Celui qui me trouve le résultat est officiellement le plus malin de tous les Bonneambiancelandais !

mercredi 27 août 2008

Le sommeil, quelle perte de temps !

En fait, quand on ne travaille pas, on a tout juste le temps de s'ennuyer.

Alors que quand on travaille, on a tout juste le temps d'avoir envie de faire du sport, de dessiner, d'acheter des trucs ou d'écrire dans son blog, histoire d'être frustré.

Cela dit, je préfère être une frustrée hyperactive qu'un morceau de mimolette desséchée au soleil par l'inactivité.

Ça me change :o

lundi 4 août 2008

Le premier post du reste de ma vie

Comme chaque année, je m'en vais faire semblant d'être contente d'être en vacances alors que je déteste les changements dans mes habitudes de vieille.

Comme chaque année, je vais flipper de mourir tous les kilomètres dans un accident affreux où tout mon corps serait éparpillé dans un puzzle 3D de l'enfer.

Comme chaque année, je vais être triste d'être loin de mes chats et harceler de coups de téléphone la personne qui va s'en occuper.

Comme chaque année, je vais revenir avec plein d'idées de dessins débiles et de textes déprimants \o/

Bonnes vacances :D

jeudi 24 juillet 2008

... de t'écouter car tu déraiiiillles !

La honte est sûrement le sentiment que j'ai le plus souvent ressenti.

Petite, j'avais honte de mes mains ou plutôt de mes ongles qui étaient souvent sales car je passais beaucoup de temps à gratter la terre de mon jardin à la recherche de cailloux magiques.

J'ai eu ensuite très honte de mes poils. (C'était avant que j'apprenne que les poils, on peut payer pour se les faire enlever, pour après faire mine de n'en avoir jamais eus.)

J'ai, de tradition, très honte de mes pieds qui sont anguleux, trop cambrés et qui gonflent quand on les regarde.

J'ai longtemps eu honte de ce corps trop long et trop maigre, de cette tête au long nez qui dépassait systématiquement du groupe et qui faisait que j'avais l'impression de ne jamais passer inaperçue.

La honte est un sentiment étrange qui fait que l'on a envie de disparaitre, mais aux yeux de qui ?

Quel est cet être humain parfait (selon des critères encore à déterminer), face auquel la moindre originalité ou particularité voire le plus minuscule "défaut" engendre une mise au ban immédiate et sans appel ?

C'est celui qui ne vieillit jamais, qui a un corps de liane et la peau soyeuse, des dents blanches, bien rangées et qui court sans transpirer dans des vêtements sur mesure vers un endroit magnifique où il fait toujours beau.

Au moment où je l'écris, je comprends que la honte a les mêmes racines que le besoin consumériste, mais autant je m'affranchis assez facilement du piège de la consommation, autant j'ai laissé des manipulations me gâcher la vie pendant au moins 20 ans.

Edit : bon je suis en vacances donc j'annonce : demain une petite histoire \o/

jeudi 17 juillet 2008

Réflexions du soir, bonsoir.

Souvent, quand je suis dans mon lit, nue, humide et offerte, je laisse mon esprit divaguer et c'est non sans émotion que je m'en vais exposer ici sans aucune pudeur la teneur de mes torrides pensées.

Qu'est-ce qu'une identité ?

Qu'est-ce qui fait de chacun de nous une personne unique ?

Les gènes, certes, l'éducation, évidemment, la culture, oui, les amis, bien sûr, mais surtout ... les lieux.

Le chemin que l'on faisait pour aller chercher du pain, les rues que l'on empruntait pour aller chez les copains, les passages piéton, les immeubles, les maisons, les magasins, les poubelles.

Les crottes de chien, les passages à niveaux, les arrêts de bus, les parcs pour sécher les cours, les bancs publics taggués, les chewing-gums et les crachats par terre.

Les voitures garées au milieu du trottoir, les chiens qui gueulent quand on passe, les pigeons qui se disputent un bout de toit et la vieille qui mate derrière son rideau.

J'ai l'impression que mon identité, c'est un peu tout ça, avec une odeur de diesel-frite et Method Man dans les oreilles.

C'est tellement facile de se sentir déraciné que je me demande comment font les gens qui arrivent à se sentir chez eux partout, comme s'ils avaient réussi à absorber ce qui, moi, m'échappe sans cesse.

jeudi 10 juillet 2008

Guess who's back ?

Je suis restée bien longtemps sans rien produire ici.

Mais j'ai une excellente raison, qu'il va falloir trouver dans cette liste :

1/ Mon gros chaton gris a fait caca sur mon carnet à dessin.

2/ Je me suis cassé le bras.

3/ J'ai déménagé en pleine forêt amazonienne.

4/ Je démissionne de l'Education Nationale.

5/ Je suis devenue un homme.

6/ Je participe à Secret Story 2.

Je sais, c'est dur :o

Edit : une peinture numérique joyeuse pour fêter ça :

dimanche 1 juin 2008

Joyeux anniversaire la Bulette !

Sinon, j'ai une petite histoire sous le coude et toujours la surprise à finir...

- page 2 de 18 -