mardi 6 mars 2007

Vous saurez tout tout tout sur la syphie !

(J'ai mis ca sur ma page myspace) :o

Sondage exclusif : Plus de 100 personnes devraient travailler au lieu de lire des blogs, l'inactivité est en marche !

dimanche 17 octobre 2004

my life

Je suis née le 31 décembre 1979 dans le charmant petit village de Bondy (93). Petite, ma particularité était d'être déjà grande. Toutes les réunions de famille étaient ponctuées de cette désormais coutumière phrase, reflet de l'excellent sens de l'observation de ses auteurs: "MAIS QU'EST CE QU'ELLE EST GRANDE !".

Après des années de coupe au bol, de vexations en tout genre et vers l'âge de 14 ans, j'ai commencé à vivre.

Je ne peux pas faire une page sur moi sans passer par l'exercice purement égocentrique et arbitraire du "j'aime, j'aime pas".

J'aime mes chats, passer des soirées à Livry-Gargan, Bondy, Villeparisis, Bobigny, Torcy, Lyon, Alfortville \o/, Nanterre, St-Ouen, Porte de Pantin, Gentilly, Paris, Ezanville, mais aussi recevoir ceux qui ne reculent pas devant l'effort de prendre le rer, leur voiture ou leur moto (!) pour venir me voir :), les dimanches avec ma maman qui est de loin la personne la plus cultivée que je connaisse, les journées "molle du cul", aller au restaurant, au ciné, lire quand mon chat ne se vautre pas systématiquement sur mon livre, m'acheter des fringues, faire des crêpes et du sport après pour éliminer. J'aime tout ce qui est décalé, absurde, surréaliste. Je ressens le besoin d'apprendre des choses nouvelles, et j'adore enseigner en retour. J'aime rencontrer et m'entourer de gens qui n'ont pas la même culture que moi, ni la même vision de la vie, j'ai une préférence pour les gens qui parlent peu et surtout doucement, mes oreilles sont archi sensibles, au point que je ne vais jamais à un concert ou en soirée sans des bouchons dans les oreilles :p

Je déteste les gens qui jouent la comédie, la plus répandue étant celle de l'amour. J'ai du mal avec ceux qui se prennent pour des artistes alors qu'ils ont l'esprit aussi étroit que le cul d'une nonne, les fils à maman, les traumatisés, les gens qui tirent une fierté de quelque chose dont ils ont hérité et qui utilisent leurs connaissances pour écraser les autres, ceux qui confondent intellect et intelligence et se contentent d'ânonner ce qu'ils ont lu pour passer pour des gens cultivés.

Enfin, je déteste bien sûr l'idée que le fait d'être une fille puisse m'avantager ou me limiter en quoi que ce soit.