Je rentrais souvent du collège par une voie piétonne précédée d'un vaste escalier en pierre. Déjà d'une sportivité remarquable, je m'asseyais souvent sur un banc pour récupérer un peu avant de reprendre ma route, jusqu'au jour où j'ai entendu un bruit dans le buisson derrière moi.

J'y ai trouvé une boule de poil noire, aux yeux collés de conjonctivite, timide et introvertie.

Un chaton bien mal parti dans la vie, affamé, abandonné à quelques semaines à peine, moitié aveugle, peu débrouillard et qui s'est avéré par la suite allergique à toute sorte de choses et hypersensible au stress.

puce_portrait.jpg

Je l'ai pris dans mes bras, je l'ai nommé "Maxime" et depuis, nous vivons ensemble notre plus belle histoire d'amour.